Loading...

h o m

Chorégraphie pour une sculpture à assembler.
Des masses, des directions, des espaces limités dans le grand espace, l’univers.
Rien de tous ça n’est fixe, chaque éléments, bouge, remue, oscille, va et viens dans ses relations avec les autres éléments.
Bref le cours des choses! Et à la fin, il y a une slow.

 



Presse:

« La construction d’un mobile par un jongleur-danseur engage le spectateur sur un long chemin vers l’essentiel »
Thomas Hahn dans Danser canal historique

« Spectacle d’un très haut niveau (…)Haute performance physique et poétique, ce moment suspendu l’a été autant que les objets placés en équilibre sur une scène épurée.»
Journal L’Union

« Ce corps surprend, émeut d’acrobaties limites, par l’équilibre improbable qu’il maintient. Réalise un miracle modeste et permanent, en poids et contrepoids.»
Guy, un soir ou un autre

h o m

h o m pour « Heart of the Matter » est un spectacle à la croisée de la danse, des arts visuels et des arts du cirque. Le point de départ est de créer un dialogue chorégraphique et sculptural autour de notions d’équilibre, de construction et de réalisation.
h o m, réunit un danseur-constructeur, une comédienne et une sculpture à assembler. La sculpture s’apparente à un mobile, ou plus spécifiquement à un stabile du fait que le point central d’équilibre part du sol.
Au début de la performance l’espace est jonché d’objets divers en bois et métal. Dans une danse de construction, le danseur-manipulateur d’objets agit avec force et fragilité, là où se joue le vacillement entre le contrôle de la matière et l’acceptation de l’instabilité.
Au fur et à mesure de l’assemblage, chaque élément est interconnecté aux autres tout en restant toujours prêt à s’effondrer. Oscillant au moindre toucher, ce jeu avec les lois de la gravité, mené jusqu’à la lisière de la chute, déploie une poétique des formes, des masses, du poids, des lignes de force qui émanent des corps et des objets en mouvement.
La chorégraphie de construction et la dimension plastique sont soutenues par des prises de paroles de la comédienne. Au grès de commentaires se pose un récit pour démultiplier l’imaginaire de la danse et de la sculpture.
h o m met en jeu la dualité entre pouvoir et impuissance de l’individu face au « cours des choses ».


h o m pour heart of the matter, traduit en français le cours des choses, h o m pour l’homophonie du mot Om (ou aum) qui d’un point de vue hindouiste symbolise la vibration de toute existence. Et en référence à la vidéo/installation Der Lauf Der Dinge (trad: le cours des choses) de Peter Fischli et David Weiss.



Distribution

Conception- Interprétation- Sculpture  : Benoit Canteteau
Comédienne:  En alternance Céline Challet, Jordane Saunal,  Marie Arlais
Création sonore: Raphael Rialland
Aide à l’écriture chorégraphique: Anne Reymann
Regards extérieurs à la mise à scène  : David Rolland
Conseiller à la conception et à la réalisation de la sculpture: Bertrand Malraux
Costume: Mya Finbow

Soutiens

Production Groupe FLUO
Soutiens L’Echangeur CDCN Hauts-de-France (dans le cadre de «studio libre»), Les Eclats pôle artistique pour la danse contemporaine en Nouvelle-Aquitaine, Le Pont Supérieur / Nantes, Grand Atelier – Maison de Quartier Madeleine Champ de Mars / Nantes, Centre Culturel Skriduklaustur/ Islande, Centre National de Danse Contemporaine / Angers
Avec l’aide de LA PAPERIE Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public – Angers , et la Commune de St Hilaire de Riez Ville de Nantes Conseil Départemental Loire-Atlantique Conseil Départemental Maine-et-Loire DRAC Pays-de-le-Loire

Durée: 50 minutes
Création 2019


 Previous Next